samedi 4 avril 2009

Du KO destructeur jusqu'au Chaos créatif ?...





















Ce kiosque à journaux tout neuf est fermé depuis 2 1/2 ans (Paris)

En fin de compte, ce qui caractérise le plus l'état du photo-journalisme et du marché de la photo en général, c'est la confusion, la désorganisation, la dérégulation et l'incompréhension ... à l'image du monde tel qu'il est aujourd'hui.
Alors en France, on aime la dialectique. Les discussions (inter)minables sur les forums(ra) qui pointent parfois sur KCB me le rappelle tous les jours. Je ne vais pas citer de noms, disons des sites qui réunissent un certain nombre de gens autour d'une marque ou d'un magazine ... Mais certainement pas autour d'une certaine idée de la photo, tels d'autres sites que vous connaissez aussi, pertinents et enrichissants à bien des égards.
Face aux professionnels qui font un état des lieux en établissant des constats (En France on aime bien faire l'état des lieux, ça occupe un bon moment et ça évite de penser à chercher des solutions aux problèmes) tout un tas de types (toujours des mecs, ça doit être un problème de gonades) discourent sur le destin de leurs "oeuvres de l'esprit" au prétexte d'une vision lumineuse de l'échange culturel libre et enrichissant pour tous. Moi je vais vous dire, ces mecs sont comme des eunuques, ils aimeraient bien, mais ils ne peuvent pas et puis c'est tout. Après leur petit discours, ils retournent dans leur petite maison, ils reprennent leur petit travail et leur petite vie replète. C'est surtout leur pédanterie qui les caractérise le plus. Bon ça c'est fait. Passons à plus intéressant.
Il y a quelques temps, j'ai assisté à une mini conférence de Bernard Poulet (un des rédacteur en chef de l'Expansion. Vous savez, le journal qui fait piger les ministres de la république). En gros, ce gars qui a 55 ans et de l'expérience prédit un champs de ruine dans la presse, avant peu. Il doit s'en foutre un peu, vu que lui, il partira avec un gros chèque.






Je ne vais pas faire un compte rendu. Lisez ici et ici, les interviews de promo pour son bouquin: "La fin des journaux et l'avenir de l'information" - Gallimard

A vrai dire, je n'ai pas appris grand chose de nouveau en l'écoutant. Principalement, parce qu'il parle avant tout de la fin des journaux et très peu de l'avenir de l'information justement. Faire cela, c'est comme faire un constat après un accident de bagnole alors qu'elle est foutue.
Selon lui, les éditeurs, peu aptes au changement, vont jouer l'immobilisme en réclamant toujours plus d'aides de l'état. Mais la mutualisation va engendrer une multiplication des supports de diffusion pour une information (de) pauvre avec un coût toujours plus bas et une réduction continuelle des moyens. Alors qu'une information (de) riche reposerait plutôt sur le mécénat et même le service public (!). L'hypothèse service public m'a laissé songeur ... Vous imaginez le bordel ? Les journalistes dans tout ça ? seule une frange low-cost et les gens à forte plus-value subsisteraient. Les autres ? Euthanasiés ! Tu parles d'un programme ... comme des petits chats dans une chaussette lestée par une clé à molette au fonds d'un baignoire.
La photo de presse, on en parle même pas. Ça existe encore ce vieux truc ? L'info empaquetée du journal n'existe plus et chaque élément du paquet explosé vit sa vie sur internet dans les moteurs de recherche qui ramasse la mise sans avoir à se baisser, comme Google. 
J'ai gardé le meilleur pour la fin. Il paraît que c'est à nous de nous remettre en question et de faire évoluer le métier, sous peine de disparaître. Parce que eux voyez-vous (les éditeurs et les crânes d'oeuf), ceux qui dirigent les journaux, il ne savent pas quoi faire, à part calculer leurs indemnités et essayer de tirer jusqu'à la retraite ... Ce qui est clair, c'est que nous sommes face à un choix de société et que sauf erreur de ma part, une démocratie ne peut pas faire l'impasse sur l'information, la vraie, pas celle à deux balles qu'on veut nous imposer. Tous les abrutis qui ricanent stupidement en accusant les photographes de faire du corporatisme et de mener des combats d'arrière garde n'ont pas compris que le même traitement leur sera tôt ou tard réservé quel que soit leur domaine d'activité. Ce jour là, on sera là pour faire des photos et on aura la commissure de la lèvre qui frémira ... en mettant l'oeil dans le viseur.

Frozen Piglet


21 commentaires:

FF a dit…

Voilà une tribune à laquelle j'adhère (une fois de plus mon petit Piglet) et qui ne va pas manquer de faire réagir notre ami de la zone...

Point subsidiaire : tu n'aimes pas les forum genre CI où tout le monde se pignole sur le petit pixel manquant du dernier Eos D700 ? Moi j'aime bien car pendant qu'ils discutent, ils font pas de photos à mettre sur Flickr !

Bon week-end et mes amitiés à Mme Piglet

jse a dit…

Si,si ils font les deux en général!

Sinon très bonne tribune, c'est beau comme du rimbaud, un vrai talent pour l'écriture... heureusement que tu as placé "eunuques" et "abrutis" sinon j'étais largué!

Et pour les chats au fond de la baignoire c'est pas du vécu hein? En fait mon éclusier et barbare de père avait ce genre de technique avec les matous...;-(

Anonyme a dit…

Pour les chats
ça s'invente pas ...

FP

Anonyme a dit…

Je reste assez mort de rire comme d'hab,
Mr Piglet doit user son psy,
Le pauvre,
Mme Piglet doit vivre des soirées difficiles,
La pauvre ...

Confondre photographie et photojournalisme, quelle tristesse, croire le photojournalisme indispensable, quel gag.

Toute cette énergie perdue en futilité ...

RitonLaZone

Francois-D a dit…

Bon bah Frozen, tu as tout dis.

Un point que j'aimerais tout de même souligné, la disparition de l'Information de moyenne catégorie ne m'étonnerait pas des masses. Regardons le pécore lambda, il se fiche un peu de la presse, pour lui tant que c'est loin, ça ne le gène pas vraiment. Au plus, s'il est de gauche, il aura versé une larme sur la récente offensive sur Gaza. Et de toute façon il le verra à 20h ou bien l'entendra sur son poste radio dans les bouchons...

Mais finalement, une presse de qualité, avec des articles exposant les faits, des analyses croisées pertinentes, des photos illustrant en un regard une situation, en a-t-il vraiment cure ? Est-ce qu'il la lirait, la presse que l'on pourrait dire décente ? De mon avis (qui vaut ce qu'il vaut, au moins un demi au comptoir), ce qui à tué la presse, et accessoirement nos pommes, ce ne sont pas tellement les rédacteurs, ni les gestionnaires, mais la généralisation d'handicapés du cortex qui n'ont jamais réclamé, et ne réclameront jamais plus une presse de qualité, qui se satisferont de voir un rapide aperçu de la situation du monde au 20h, laquelle se résume à "aujourd'hui, où est Nicolas ?", pour qui une photo d'un arbre sur une voiture suffira amplement à illustrer un torchon sur la récente tempête dans le sud-ouest.

Dans un de tes précédents billets Frozen, tu mentionnais le niveau qui sortait aujourd'hui des écoles de journalisme. Mais ne produit-on pas ce qui est demandé ? Des "journaliste" incultes pour des lecteurs incultes.
Avec, à peu de jour près, 2 ans et demi d'activité, je dois être sans doute le benjamin dans la profession de photographe parmi les intervenants ici. A tel point que la carte de presse je ne l'ai vu que revêtu du portrait des autres.

Avec ce monde qui part en vrille dans tout les sens, il y a matière à faire des reportages de fond, des séries de photos, de l'information de qualité. Si seulement il y avait des lecteurs pour la réclamer...

François-D

Francois-D a dit…

Francois-D dit :
je te soumet à la lecture une analyse concrète de la situation actuelle, un avis de qualité, et toi tu me réponds "ah bah non là je peux pas, je drop..."
Jeune femme de 28 ans, salarié dit :
oui parcke tu as tjrs pas compris
que lactualité et la réalité jen ai rien a branlé
je tiens a ma bulle..
Francois-D dit :
c'est bien ce que je reproche ouvertement dans mon commentaire, que vous soyez 60 millions de trou du cul n'ayant rien à branler du journalisme de qualité...


En direct de MSN, un simple copié/collé, je ne pouvais pas espérer une meilleure illustration de mes précédents propos.

François-D

Anonyme a dit…

-c'est bien ce que je reproche ouvertement dans mon commentaire, que vous soyez 60 millions de trou du cul n'ayant rien à branler du journalisme de qualité...-

Elle est vraiment excellente,
L'auto glorification,
On sort les trompettes,
"Le journalisme de qualité",
Allez encore un petit coup pour le plaisir,
"Le journalisme de qualité" ...

RitonLaZone

Le blÖg d'Ötli a dit…

... ah bah ! pas tout à fait 60 millions, si l'on en croit les visiteurs du blog ou d'autres pages du net, ou encore, les courriers des lecteurs des journaux... qui se lisent encore !

Oui, peut-être qu'une des racines du problème est dans les esprits... desquels on a retiré la part "critique" nécessaire... et le bon sens... et tant d'autres choses qui en font de vrais esprits humains...

Continue FP ! stp ;)

-ju a dit…

François-D, d'un certain côté, je suis assez d'accord pour dire que les gens n'en ont rien à foutre d'une presse de qualité... mais regarde un ovni style XXI, ben ça marche bien et c'est pas fait par des lobotomisés pour des zombies sous lexomil. certains chiffres de vente d'hebdos sont pas mal non plus. Polka, je ne sais pas si ça marche, mais c'est une initiative intéressante.
le truc, c'est qu'une grosse frange de la population ne veut plus payer pour l'info. ils ont des gratuits, ils ont internet, ils ont la télé. et ils s'en satisfont parce que c'est gratuit (ou ça leur parait gratuit). comme les rédacs chef pour qui une bonne photo est avant tout une photo gratuite. mais va faire rentrer dans les têtes que l'info ça coûte très cher.
quand tu vois aussi le succès d'un blog comme the big picture, tu vois bien qu'il y a une demande pour du bon photojournalisme. mais bon, je ne sais pas si ça marcherait ou pas si c'était payant.

d'un autre côté, je pense qu'il y a aussi une baisse de qualité de la presse et un vrai problème avec leurs dirigeants. quand la quasi totalité des médias fait du bourrage de mou pour le oui à un référendum, qu'est-ce que tu veux que le pékin moyen achète un journal où on va le traiter de crétin qui a mal voté ?
J'ai aussi l'impression qu'il y a une perte d'identité des journaux, c'est une espèce de consensus dégoulinant. le monde/libé, l'express/nouvel obs, c'est bonnet blanc et blanc bonnet. ce sont les mêmes sujets et les mêmes photos d'agence qui tournent en boucle, à peu de choses près.
alors le champ de ruine, faut pas chercher bien loin pour voir qui l'a créé. et qui est toujours assis dessus, à débiter des conneries à longueur d'éditos...

Anastase Petitpas a dit…

Pardon si je tape un peu à côté de la plaque (de verre), mais cette histoire de chaos créatif me fait penser à un slogan lu dernièrement sur un mur strasbourgeois : "L'obligation de produire aliène la passion de créer".
Elégante formule écrite en... 1967.
Preuve que oui, décidément, la création va mal.
Désolé pour la dérange !

Anonyme a dit…

Y a pas de mal

FP

Ultr4 a dit…

Ton annalyse sur le "tous les coprs d'etats vont y avoir droit et je vais bien rire" me fait quand meme pas mal sourrire.

Il y a des corps d'etats qui tiennent depuis preque aussi longtemps que l'on sait ecrire et qui ne sont pas pres de s'effondrer. Ils mutent continuellement, et tout va bien.

Bonne chance quand meme !

Anonyme a dit…

C'est vrai qu'on est immobile et qu'on ne mute jamais nous. Sans déconner, on a pas bougé depuis Nadar et Daguerre ...
Bon si ça te fait sourire, c'est déjà ça

FP

Ultr4 a dit…

Nous qui!? Toi?
Qu'est ce qui à changé? Oh mon dieu, on est passé des plaques de verres, d'argent, de l'encre, du papelard recyclé au silicium.
Gigantesque.

J'y pensais d'taleur dans le métro en regardant les offres dans le métro tient. J'ournaliste d'entreprise en interne, a qui ils veulent faire croire ca?
Juste un mail avec un beau "envoyer moi vos photos par mail". Et rulez.

Francois-D a dit…

Les plaques de verre, le collodion humide, y'en a même qui y sont restés mon p'tit ultr4. [:cygne]

Francois-D

NLR a dit…

Globalement, et bien au-delà de la photographie et de l'information, tout ce qui est "moyen" va tendre à disparaître. C'est sociétal. En art aussi, ça va se partager – ça se partage déjà – entre les millions de dounes à 500 euros max pour mettre au-dessus de la cheminée, et les quelques oeuvres pour collectionneurs – légitimées – à partir de quatre, cinq mille € minimum. Entre deux, point de salut, l'artiste crève. Bon texte, Frozen.

Ultr4 a dit…

J'ai encore pas vu un tableau dans ma province a moins de 5000 € dans la rue des galleries d'art.

Ceci dit, 5000 - 2500 ca donne 2500 pour l'artiste, auquel on soustrait les pinceaux, les ratés, les feuilles gribouillées, les litres de whisky et de café.

Ca fait pas cher payé.

Les peintres sont aussi tarés que les photographes en fait !?

Anastase Petitpas a dit…

Pour des raisons pas forcément rationnelles -nonobstant certaines sympathies personnelles- je m'intéresse au sort de votre profession (au sens large) bien que n'étant pas directement concerné.
Assoiffé d'information -ce qui ne signifie pas compulsif de l'info- par besoin de comprendre et de décrypter, je ne peux que constater le fait social (ou sociétal ?) du "journalisme citoyen" avec tous ses mérites et tous ses risques.
Amateur de photographie et photographe amateur, je me repais d'images.
Dans les deux domaines, je crois profondément que la qualité (au sens large) fera tôt ou tard la différence.
Mais je suis peut-être naïf...
Alors SVP, ne lâchez pas !

Anonyme a dit…

Ce message de soutien nous réjouis Anastase.
Je crois utile de te dire que toute une partie des supports de presse s'est évaporé, dans la mesure où pour ceux-là, la principale qualité d'une photo est sa gratuité ou son prix ridicule et en aucun cas ses qualités intrinsèques. Ensuite, il y a tous les journaux qui vont disparaître, car entièrement dépendants de la publicité. Alors ceux qui resteront debout sur le champs de bataille seront-ils suffisant pour donner du travail aux photographes qui produisent des photos de qualité, j'en doute ... Mais nous verrons bien. Mais nous ne lâcherons pas car nous aimons ce métier.

FPiglet

NLR a dit…

Frozen, tu viens d'écrire le thème de ton prochain billet : "Photographe est-il encore un métier?".

sue a dit…

抓姦,外遇,徵信,徵信社,徵信公司,尋人,抓姦,外遇,徵信,徵信社,徵信公司,尋人,抓姦,外遇,徵信,徵信社,徵信公司,尋人,抓姦,外遇,徵信社,徵信,主機代管,虛擬主機,專屬主機,實體主機,獨立主機,網域申請,網頁空間,推薦虛擬主機,網域,網域註冊

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...