samedi 16 janvier 2010

L'engeance avec les doigts pleins d'encre ...


Quand les photos sortent toutes pourries sur un journal, selon l'engeance qui porte le nom d'imprimeur, c'est toujours la faute du photographe. Ça tombe bien, ça arrange l'autre engeance, le rédacteur (en Chef ou pas) de te dire que si le journal est merdique, c'est de ta faute. Quand il y a plusieurs photographes, c'est aussi leur faute quand même. Si les photographes ont des écrans calibrés (Le rédacteur te demande: "C'est quoi calibré ???) selon l'engeance d'imprimeur, il le sont mal. Si tu lui files un tirage de référence parfaitement calé, il dit qu'il bosse avec des machines à 1 million d'€ et que tu le fasses pas chier avec ta petite imprimante à 600 € et que de toute façon, il sait de quoi il parle, vu qu'il est dans le métier depuis Gutemberg et que des petits rigolos comme toi il en a vu défiler des wagons par paquets de 12 ! L'ennui, c'est que moi aussi j'en ai vu défiler des tas d'imprimeurs et du papier mieux que l'ancien et plus les imprimeurs ont des machines ultra-modernes qui viennent de sortir, moins il savent s'en servir et plus le résultat est affligeant. Voilà.

Frozen Piglet

33 commentaires:

Anonyme a dit…

Avant de dire des bétises plus grosse que toi,
Tu devrais plutôt essayer de comprendre,
Tu gagnerais du temps,
L'imprimerie c'est un monde en soi ....

RLZ

Anastase Petitpas a dit…

De toutes façons, si je vous suis bien, les engeances de presse ferment les unes après les autres, alors...

Frozen Piglet a dit…

Je ne suis pas gros !

NLR a dit…

De toutes façon les canards calent la chromo des rotatives sur les pubs, (à moins que ce soit imprimé à la page, ce qui est rare) donc quand tes tofs passent dans "trop de maj" ou "trop de yellow", c'est la faute à Bebert, pas la tienne. Je me suis battu des années avec ça, en photo de mode, où je voyais mes séries se barrer dans des couleurs totalement "à côté" de celles de mon écran Barco à vingt mille balles ; eh ben ça sert à rien de s'enerver : c'est "aléatoire", ils te disent. Tu veux des couleurs exactes ? Fais de la pub. Le fric est là, donc les couleurs aussi.

Anonyme a dit…

Mais Non NLR c'est pas comme cela que çà se passe,
Il n'y a pas de trop magenta ou trop cyan,
Il y a juste un roulage dans les normes.

Et l'imprimeur ne fait pas tout, le tout c'est le passage RVB CMJN, le papier et le format de la presse, mais le conducteur il ne fait que rouler dans les normes.

Si ton truc sort complètement naze, c'est que tu n'a pas anticipé, et pour anticiper faut comprendre le processus.

Bon ok il y aussi des imprimeurs à côté de la plaque, mais la plus part on disparu, la concurrence est terrible.

RLZ

Anonyme a dit…

Riton, toujours là où on l'attend…
Tu fais beaucoup de travail en roto?
Ma main à couper que tu roules dans les normes mais sur presse à feuille pour l'édition, là où on peut être présent à la mise sous presse…

Anonyme a dit…

Bonjour camarade Anonyme ;-)))

Je fais plus de feuille que de Roto,
Mais j'ai quand même des dossiers roto,
Et je vais sur machine pour signer les BaR,
En roto comme en feuille.

Et je reconfirme,
C'est en amont que cela se passe,
Les roto comme les feuilles tirent aux normes.

RLZ

NLR a dit…

Ben allez expliquer ça aux chefs de fab des canards dans lesquels je bossais... Moi je leur filais des fichiers nickel en amont et tout et tout. Heureusement d'ailleurs, sans quoi mes ciels auraient viré vert pomme, du coup... Les pubs, j'vous dis.

Enfin là ça va, je suis loin de tout ça.

Anonyme a dit…

-- Ben allez expliquer ça aux chefs de fab des canards dans lesquels je bossais... Moi je leur filais des fichiers nickel en amont et tout et tout. --

C'est bien ça le problème,
C'est que vous pensiez donner des fichiers nickels.
Nickel, sur quelle base ???

RLZ

NLR a dit…

Sur la base de profils ICC calés imprimeur + ècran calibré + tout un bordel. C'est de la branlette, tout ça ; en bref, si t'as de la chance ça bascule juste si t'en a pas (80% des cas) ça bascule ailleurs. De toute façon ils calent sur les pubs, c'est un imprimeur lui-même qui me l'avait confié. Enfin bon, on va pas en faire une thèse non plus hein. Et puis un ciel magenta c'est joli.

Anonyme a dit…

Amusant cette façon de voir les choses,
Comment tu fais pour faire de l'ICC imprimeur devant ton ordi de photographe reporter ???
Tu as un système d'épreuvage pour contrôler ???

Croire que les légères variations sur presse pourraient compenser l'ignorance des photographes qui souhaitent s'attribuer des compétences qu'ils n'ont pas, c'est vraiment trop drôle.

Le print c'est un métier très vaste, avec une multitude de compétences, pour que ce système fonctionne, il faut en amont un boulot impeccable et comprendre que la photo est un monde artisanal alors que le print est un monde industriel.
Ce qui veut dire que ce ne sont pas eux qui vont se plier à tes caprices, et que c'est à toi d'aller vers eux (techniquement bien sûr).

Je travaille dans ce monde depuis 1980 et je trouve que la situation c'est énormément améliorée et qu'il est possible d'avoir de très bon boulot si l'on est capable d'anticiper.

RLZ

Anonyme a dit…

"Croire que les légères variations sur presse pourraient compenser l'ignorance des photographes qui souhaitent s'attribuer des compétences qu'ils n'ont pas, c'est vraiment trop drôle." ... "Je travaille dans ce monde depuis 1980 "

moi je me suis toujours dit la même chose à propos des imprimeurs qui venaient me parler photo...

Anonyme a dit…

--moi je me suis toujours dit la même chose à propos des imprimeurs qui venaient me parler photo...--

Mais les imprimeurs n'ont pas besoin des photographes, ils impriment.

RLZ

Anonyme a dit…

note : je ne suis pas imprimeur, je travaille avec ce vaste monde.

RLZ

FF a dit…

Pour continuer sur le chapitre petites annonces et messages perso :

Je vends une 205 diesel, 190 000kms, CT ok...


Désolé de te taquiner KdeBra !

:-))

FF

LT a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
LT a dit…

Bonjour Frozen,

Je suis ton blog régulièrement et je crois y avoir beaucoup appris sur les difficultés de la profession de photo reporter. Je fais moi-même des images, à un niveau beaucoup plus modeste et en amateur (http://picasaweb.google.com/laurent.tulasne/). Bon, je sais, on est loin des pros ... Un des artistes photographiés souhaite néanmoins avoir une de mes photos pour illustrer son dernier album, et, fort de la lecture de ton blog, je ne souhaite pas "casser" le marché tout en restant dans des conditions que mon niveau mérite ... est-ce que tu peux me donner quelques infos sur la façon dont on doit vendre une photo (ça ne m'est jamais arrivé et je ne sais rien du processus à suivre !). Je suis à cette adresse : laurentPOINTtulasneAROBASEgmailPOINTcom.

Merci d'avance et tous mes voeux pour 2010.

Laurent

Chrystel a dit…

A RLZ : "la plus part on disparu"...
Ma fille de 12 ans ne fait plus ce genre de fautes depuis le CM2.
RITON LA HONTE !

Anonyme a dit…

@ Christel

L'orthographe,
La science des ânes.

De Raymon Quenaud : "l'orthographe est plus qu'une mauvaise habitude, c'est une vanité."

RLZ

Sans rancune, je ne suis pas fier de mes fautes, elle sont là, mais point de honte.

Pour votre fille de 12 ans, on peut faire un échange, photographie contre orthographe.

BB a dit…

RIP

http://www.oeilpublic.com/mail.php?ref=100

jse a dit…

Toujours le dernier mot Riton, mais là, c'est quand même du grand foutage de gueule!

Anonyme a dit…

-Toujours le dernier mot Riton, mais là, c'est quand même du grand foutage de gueule!-

Encore un pseudo gisement de bobo élitiste ...
Triste monde ....

RLZ

BB a dit…

Aaaaah; JSE, t'es "un bobo élitiste" ! Je voulais pas te le dire mais tu traînes trop dans les bistrots rive gauche !!

jse a dit…

Salut BB, visiblement il a pas aimé qu'on lui mette la tête dans son propre caca orthographique...

réaction haineuse due à la honte sans doute...

BB a dit…

Ouais, j'ai côtoyé les mêmes réactions lors d'un reportage en service gériatrie.

Anonyme a dit…

Aucune honte bien sûr,
Je sais bien que l'orthographe a une fonction très particulière sur le net,
Chacun s'exprime sur ce qui lui semble important.

L'avantage du monde du print (objet de ce billet) et des types qui ont les mains pleines d'encre, c'est qu'il y a des correcteurs, et que je ne fais pas ces fautes futiles, mes textes sortent nettoyés, et on fait même des corrections sur presse, le type au mains sales peut avoir l'œil affuté.

RLZ

F.Piglet a dit…

A propos des correcteurs dans l'édition:

"A l’origine, les correcteurs étaient attachés aux ateliers de typographie. Mais avec la naissance de l’édition moderne, vers la fin du XIXe siècle, ils ont rejoint les maisons d’édition où «leur culture générale et leur intelligence de l’écrit étaient des compétences centrales», souligne Marie-Paul Rochelois, laquelle aime à rappeler que Victor Hugo comparait les correcteurs à de «modestes savants habiles à lustrer la plume du génie» (lui-même étant le génie, bien sûr!).

0,085 euro : le coût du correcteur par exemplaire

Aujourd’hui, les éditeurs chercheraient plutôt à s’en débarrasser. Au Seuil, le dernier plan social a décimé le service : le nombre de préparateurs de copie salariés en fixe est passé d’une douzaine à seulement quatre ou cinq, avec le renfort de travailleurs à domicile. Chez beaucoup d’éditeurs, le travail de lecture-correction est transféré vers les éditeurs et leurs assistant(e)s, en particulier dans les sciences humaines. Parfois les phases de correction deviennent des préparations de copie déguisées. Et fini le temps où les grandes maisons faisaient travailler deux correcteurs sur le même texte pour renforcer la qualité.

L’informatique fait, elle aussi, ses ravages. Certains textes ne connaissent plus qu’un «décoquillage» avec des logiciels comme ProLexis. Les ouvrages passant de l’édition brochée à l’édition poche ne sont plus corrigés, certaines premières éditions ne sont même plus relues du tout. En conséquence, le volume de travail proposé aux quelque 8 000 correcteurs et lecteurs-correcteurs de l’édition ne cesse de baisser. La correction représente pourtant un faible coût dans la chaîne de production du livre, selon les calculs faits par les correcteurs de Gallimard. Ils l’estiment en effet à 0,085 euro par unité pour un ouvrage tiré à 8 000 exemplaires, soit 0,47 % du prix de vente (pour un prix moyen de 17,90 euros). Et c’est pour cela qu’on décimerait une profession?

Il a fallu aux correcteurs se battre pour être payé en salaire et non en droits d’auteur (plus favorables pour l’employeur, qui paie alors moins de cotisations sociales). Au terme d’une procédure de près de dix ans, Gallimard, qui est allé jusqu’en cassation, a été condamné en février 2007 pour cette pratique assimilée à du «travail dissimulé». Aujourd’hui, c’est le recours croissant à des auto-entrepreneurs, qui eux aussi permettent de réduire le coût des charges sociales, qui inquiète les correcteurs."

http://www.liberation.fr/culture/0101612104-correcteurs-a-rude-epreuve

Dans la presse les correcteurs sont de moins en moins présents. Il suffit de voir comment les quotidiens sont truffés de fautes

F.Piglet a dit…

En fait ils subissent la même logique qui préside au massacre généralisé des professions qui sont considérées par des bas du front incultes comme dépassées et inutiles ...

Anonyme a dit…

Bonjour Piglet,

Je ne suis pas sûr que ton pessimisme permette d'analyser la situation.
La nature même des textes d'aujourd'hui conduit à réduire les corrections redondantes,
Donc à réduire le nombre de correcteurs.

Mais les "bonnes" maisons continuent d'utiliser des correcteurs, et des relectures de plusieurs niveaux.
Donc dans ma pratique personnelle, le correcteur a toujours sa place, et c'est un professionnel payé au tarif syndical.

RLZ

NLR a dit…

Tout à fait juste ce que tu rapportes sur les correcteurs, cher Frozen. Je l'ai côtoyé de près ce phénomène (pour l'écriture de mon roman — de plus de 500 pages je précise). Eh bien l'éditeur-assistant-correcteur est une réalité. En plus, dans l'urgence... parce qu'il faut produire, produire, toujours plus... On ne parvient plus à prendre son temps. Le temps qu'il faudrait. L'argent.

Anonyme a dit…

Pas d'article sur Oeil Public ? Et pis tiens tu me mettras une louche de Mano Solo avec... :(
Glm.

Frozen Piglet a dit…

L'Oeil public
c'est 7 posts en dessus ...
Mais bof

Anonyme a dit…

En effet, j'avais loupé un épisode...
Glm.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...