lundi 9 février 2015

Rue barbare

Je viens d'apprendre avec quelques mois de retard, la fermeture définitive de mon agence de photos d'illustration, après des années d'une agonie presque angoissante, tellement elle fut longue (RIP). Sa création par des photographes datait du milieu des années 90. Du temps ou les diffuseurs ne pratiquaient pas encore le vol à l'étalage pour économiser 3 ronds. Même si je ne fournissais plus d'images depuis plusieurs années (vu l'obsolescence de son modèle d'organisation), j'ai quand-même perdu de l'argent, mais je m'en remettrai (environ le prix d'un D4s). Surtout, je suis triste pour ceux qui ont fait vivre cette entreprise pendant tout ce temps. Je parle des salariés qui vont pointer là ou vous savez, grâce à ceux qui ont ravagé tout le secteur au nom d'un combat contre un supposé immobilisme ambiant. Vous savez bien ! Ces nouveaux acteurs du numérique qui bouleversent l'ordre établi et combattent les rentes de situation parait-il. Rendez-vous compte ... Ils se désignent eux-mêmes avec cynisme comme les "Barbares du Numériques" qui vont changer la France (dans le bon sens, naturellement). Ils se voient comme "la clé de notre croissance future", comme les émules des stars de la Silicon Valley ! C'est faux, ce sont juste des petits opportunistes de merde de droite droite obsédés par leur égo et par l'argent, y compris quand ils se déclarent de gauche et pétris de valeurs humanistes. Des partisans du libéralisme, de la dérégulation, des délocalisations, des emplois précaire et de l'optimisation fiscale. Le plus incroyable, c'est que ces petits théoriciens de la connerie, tous membres des putains de clubs de réflexion fréquentés par leurs clones, ont tribune ouverte un peu partout (dans les médias) pour faire la promotion de leur idéologie aux termes de laquelle, nous sommes tous interchangeables et tout se vaut. Des photographes de presse free-lance comme-moi, il n'en reste que 300 aujourd'hui selon les chiffres de la commission de la carte des journalistes. Et moi cette année encore, je vais l'avoir cette putain de carte en plastoc. Ceux qui vont la perdre vont rejoindre les cohortes des auteurs, ou pire des auto-entrepreneurs au statut précaire. Car ne nous trompons pas, c'est une vraie bataille qui s'engage pour détruire le statut de salarié et venir à bout du CDI et du Code du Travail et de manière générale, de tout ce qui forge notre identité.

Frozen Piglet

"Les gens qui tentent de rendre ce monde mauvais ne prennent jamais de jours de congés" Bob Marley




7 commentaires:

Martial Maurette Reporter-Photographe a dit…

Bienvenue au club... D'Hommage à vos billets, j'apprécie.
Les maux d'un photographe... en mots d'hiver. Mis là dommage à l'avatar, inconnu. J'aurai aimé vous connaitre, en vrai. Pour échange d'informations, en vraie pratique de terrain, depuis 1980.
ici, un aperçu de ce que j'aime en photographies,
http://martial-maurette.tumblr.com/,
absolument pas ce qui m'a rapporté quelques euros commerciaux.
A vous rencontrer, éventuellement, Respects.

Frozen Piglet a dit…

Merci Martial de prendre le temps de laisser un petit mot. C'est de plus en plus rare de la part des visiteurs.
En fait on gagne rarement à être connu en vrai. L'anonymat me convient bien, même si cela n'est pas bien compliqué de me trouver.

Martial Maurette Reporter-Photographe a dit…

Je n'ai jamais compris cette notion d'anonymat sur le Net (pas si net, donc) Désolé, je ne suis pas paparazzi, ni détective. Je ne fouine pas pour débusquer le lièvre. Selon l'expression tout fausse de Fècebouc, j'aurai aimé être "ami", avec Frozen Piglet, mais en vraie connaissance.
A correspondre par mails, éventuellement, Respects.

Anonyme a dit…

Mais à quoi sert encore cette carte de presse puisqu'un neuneu qui poste ses bouses chez Citizen a tous les accès avec la complicité de l'AFP ?
Ah si, encore payé en piges salaires, mais pour combien de temps encore ?

JulienM a dit…

Et encore, puisque certaines agences demandent à ce qu'on fasse des factures même pour les encartés…

Sinon concernant les neuneus de Citizen je suis complètement d'accord. Si l'AFP considère que des photos provenant d'amateurs sont aussi valables (tant photographiquement que journalistiquement) que celles provenant de leurs propres photojournalistes c'est un sacré message que l'agence envoie à ses employés… Bon vent la déontologie et la "mission" de l'agence hein…

Anonyme a dit…

Génial ce blog (articles toujours très bien écrit au passage! belle plume) que je suis assidûment depuis longtemps, et cet article en particulier, tellement vrai !

Frozen Piglet a dit…

Merci !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...