mardi 15 décembre 2020

MEERO, ce sera mieux après


Les plateformes de mise en relation sont un peu comme des parasites qui prospèrent, sous couvert de modernité, sur le fumier du libéralisme. Mais le plus étonnant, c'est de trouver des gens pour mettre des tunes dans ce bastringue, alors que le business repose de prime abord sur une simple hypothèse, selon laquelle, la présence d'un intermédiaire serait indispensable pour mettre un peu d'ordre dans le bordel ambiant. Ce qui est encore plus curieux, c'est de voir une plateforme démarrer ex-nihilo, avec des fichiers remplis de noms dés le premier jour, avant même d'avoir initié quoi que ce soit. En la matière, Meero est arrivé comme une déflagration dans la presse économique, non pas pour ses résultats qui sont bien minces, mais plutôt pour avoir réussi à convaincre assez de débiles pour mettre 300 millions de dollars au pot, sur sa bonne mine. Alors, MEERO prétend en offrant son aide, décharger les photographes des tâches ingrates, comme la post-prod et la facturation, au profit du temps consacré à la créativité.

Est-il utile de rappeler que les coeurs de cible de cette plateforme sont: L'immobilier, la restauration, les mariages, le voyage, le e-commerce et les gogos ? Que des secteurs à l'agonie ou en passe de l'être, suite à la situation que l'on connait. Le réveil va être difficile pour ceux qui croyaient disrupter un secteur dans son entier, à grands coups de nouveaux paradigmes dans ta gueule.

Voici le genre de message que les photographes reçoivent de la part de cette plateforme, les fautes sont cadeaux et les inexactitudes sont légion.

Bonjour Frozen Piglet,

Je m'appelle Hubert de la Motte Fifrée (Les noms ont été changés) et je travaille pour une entreprise nommée MEERO, une agence de photos basée sur Paris (Faux, MEERO est une plateforme de mise en relation). Nous sommes actuellement à la recherche de photographes sûr Palavas les Flots. 

Pour vous en dire plus, nous sommes une agence qui mettons en relation nos clients avec vous photographes indépendant afin de réaliser des missions photographiques. En devenant  un partenaire à nous (!), nous vous créons un profil sur notre platform où vous serez en mesure de mettre à jour votre calendrier et être proposé (!) des shooting en fonction de vos étiquettes. Vous obtenez ces étiquettes après avoir réalisé un shooting test Exemple: l'étiquette Fooding, l'étiquette immobilière etc

De plus, sachez que vous serez que photographe, nous nous occupons de créer les invoices (évidement Ducon puisqu'il n'est pas question de savoir combien est facturée la mission au client par MEERO), d'organiser les shoots mais aussi de réaliser toute la partie Post production. 

Nous insistons que cette opportunité est une activité complémentaire a ce que vous faites. 

Pour ce projet particulier:

un peu moins de 1 heure de travail pour 23 photos payées 40 €

Par ailleurs, nous compensons vos trajets à hauteur de 0,20 € pour chaque kilomètre dépassant les 40 kilomètres aller-retour (Pour info, le Barême fiscal 2020 varie de 0,45 à 0,60 € dés le premier kilomètre). 

Pour ce qui est du paiement, il est réalisé tous les 5 et les 20 du mois par Virement Bancaire Direct

Si cela vous intéresse .... Bla bla bla blalalla bla ... 

Résumons-nous. Si vous signez avec ces illettrés, vous serez payés 40 € bruts la prise de vues + 2 € pour un déplacement de 50 Kilomètres. En prime vous perdrez vos droits sur votre travail. Belle opportunité, n'est-ce pas ? Et encore, ça c'est si t'arrives à te faire payer avant le dépôt de bilan.

Alors, tu veux toujours et encore être photographe avec un t-shirt MEERO pauvre con ?


Frozen Piglet


 

10 commentaires:

Anonyme a dit…

L'article précédent était "pigeon vole" et celui-ci, plutôt "pigeon volé". En fin de compte notre génération est la génération P, P comme pigeon. Rouh rouh rouh.

Anonyme a dit…

Meero se tond. Meero pète
Oui je sais c'est nul, mais ça fait du bien

L'Apache

Anonyme a dit…

Tu fais bien le pigeon !

FP

Anonyme a dit…

A la suite des multiples levées de fonds le boss a fait plusieurs TV. Regardez les itw du boss qui dit que ses photographes sont les mieux payé !
C'est tres drole!
Meero bolant....

Unknown a dit…

Il n'y a pas que Meero, il y a en d'autres comme Picthouse...35 € pour 15 à 20 photos et il faut négocier pour les frais de déplacement...tu déduis tes charges et tu as comme le sentiment de bosser pour rien et d'être une merde.

Martial Maurette Photographe a dit…

Frozen Piglet, comment vous remercier ? Depuis des années, vous observez, vous partagez, vous avertissez. Les arguments sont imparables. Les faits sont prouvés. Les exemples sont écrasants. (En même temps, avec un certain humour. Parfois.)
Pour les rares créatifs et/ou journalistes, ...auteurs, qui travaillaient, vraiment.
...Mais... ça empire. Pourquoi ? Ces générations qui nous ont suivi en Photographie, (qui n'est plus que fotobusiness)dans un seul but, survivre en cumulant divers petits boulots !
Ces (plus jeunes) générations ne lisent plus ? Ne comprennent rien ? Ne savent rien ?
Et cette année le coup de grâce : La Covid et ses confinements, restrictions, interdictions, atermoiements, ...
Donc, les dérèglements du XXIème s. n'auront plus aucune barrière.
Bref, gardez la santé. A vous relire.
Cdlt

Anonyme a dit…

Merci Martial et n'oublions pas de rester des observateurs quoi qu'il arrive !

FP

Unknown a dit…

Autant je valide le fond de l'article, autant j'ai du mal avec la forme.
Est-on obligé de traiter les gens de cons pour dénoncer la connerie ?
Je dois vraiment être "un vieux con" mal adapté au mode de communication actuel...

Anonyme a dit…

Désolé, mais personnellement, j'ai beaucoup d'affection pour cette grossièreté et ses dérivés: con, pauvre con, vieux con, jeune con, gros con, bande de cons, connard, conne, connasse etc ...

FP

Anonyme a dit…

Ouais et de mon coté j'ai même lu récemment un article à ce propos qui disait en gros que "selon une etude récente" les personnes utilisant des gros mots de façon régulière seraient plus digne de confiance que ceux qui n'en utilisent pas :)
Et bammmmmm !!

Bon, pour revenir au sujet du post, j'ajoute qu'à chaque fois qu'on me propose un boulot via un mail comme celui que tu as reçu, je réponds positivement pour connaître les conditions financières. La sonnette d'alarme résonne souvent dès la première phrase quand le mec écrit qu'il trouve mes photos magnifiques.
QQ exemples :
Plateformes photos immobilières pour RBnB et compagnie : 30 à 50 € / shooting (au black, c'est bien pour un étudiant qui veut se payer des bières mais rien que pour se payer une optique pro faut enchainer au moins 40 appart (sans manger ni dormir ni rien puisque t'as plus d'argent)
Kodak-it (ils ont coulé l'an dernier) : à une réunion pour fonder un esprit d'équipe, j'ai rencontré des mecs qui bossaient du matin au soir à shooter de l'immobilier pour différentes plateformes. Ils gagnaient 2000€ par mois (avant charges, matos, assurances, frais, telephone, internet ...). autant dire qu'en region parisienne, le mec dort sous les ponts). Eux proposaient de shooter des hotels pour 250$ pour des plateformes web (avec en guideline que des photos horizontales avec genre 4 photos obligatoires pour la reception sous tous les angles meme si le lieu est naze, idem chambre, resto...). Le petite réunion étaient animée par le pdg en personne qui se pointait de Singapour en business (avant meme de gagner le moindre $$, un maitre mot est quand meme de bien dépenser le pognon des investisseurs, non ?)
SnapWire : J'ai dit ok car la meuf me disait qu'elle payait ses shoots autour de 750 €. Premiere proposition, je reçois un livre d'une trentaine de page pour m'expliquer comment régler mon boitier (mode ouverture à f8), la hauteur, l'angle et tout et tout. Une demi journée sur place (sans compter le déplacement et les retouches qui risquent de prendre au moins le meme temps) pour 240 $ et tu abandonnes TOUS tes droits sur les photos (puisque les mecs sont américains, c'est comme ca qu'a marche la bas)
J'attends le prochainmail avec impatience :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...