mercredi 10 février 2010

AndouilleReporter


©Ça vient pas du Chasseur français, c'est le site de Metro


C'est intéressant de revenir sur les Médias qui prétendent organiser des "communautés de citoyens reporters rémunérés" pour plusieurs raisons. Bien sûr on peut faire le constat que ce type d'initiative relève de la manipulation du club des andouilles et de l'usurpation de qualité professionnelle. D'un autre côté les non-professionnels ont toujours réalisé des documents qui présentent très rarement un intérêt, tout simplement parce qu'ils montrent un événement marquant et qu'ils étaient présents par hasard avec un appareil photo ou un moyen quelconque de reproduction du son et de l'image.

La grande différence, c'est que désormais, on les incite à mitrailler, filmer partout et tout le temps sur tous les sujets avec tous les supports en leur faisant miroiter des gains d'argent et d'appartenance à une communauté. Ça me fait un peu penser aux milices qui prétendent faire régner l'ordre face aux déficiences de la Police.

Ce qui est ennuyeux, c'est que les limites, les règles n'existent pas et tout est bon pour réaliser ce que les communautaires appellent un "scoop". On peut imaginer que vraisemblablement, dans certains cas, cela se finira au tribunal, mais nulle part, il n'est question de cela. Par contre, ce qui est très clair, c'est que le "membre de la communauté" se retrouvera en slip ce jour là et qu'il l'aura dans le cul la balayette.

Comme on s'adresse à des abrutis, il faut être basique dans la réclame un peu comme pour la méthode miracle pour se débarrasser des hémorroïdes ou la bague de l'île de Ré. On énonce donc les 5 bonnes raisons de devenir "MetroReporter".
1/Partagez et 5/ Participez
Encadrer les trois autres raisons par des concepts positifs comme le partage et la participation c'est bien sûr éclairer d'un phare brillant leurs mornes vies et aussi faire passer la pilule de ce qui est au milieu.
2/Gagner de l'argent 3/ Faites la une 4/ Maximisez vos gains
Là on est dans le brutal
Quoi ?! Je vais faire des photos de filles à poil (et peut-être les niquer ?) et boire du Champagne et on va me donner du pognon en plus comme à ces enculés de photographes journalistes de mes deux ?! Oui mon petit gars, puisqu'on te le dit ! C'est ça exactement !! "Faites la une": on est au bord de la confusion, on ne sait plus très bien si c'est la photo ou le MetroReporter qui est en couv du journal. On est dans l'Egotrip et la Psy à deux balles. "Maximisez vos gains": là on lui dit qu'il va gagner du fric et un maximum de fric, des tonnes de fric !!!

Manque de pot, quand on va sur ses sites, qu'est-ce qu'on voit ? De la merde et uniquement de la merde. Des photos floues, mal cadrées complètement nulles et qui existent toutes sous une forme nickel réalisées par des professionnels 10 000 fois mieux. Aucune chance de les vendre, ça ne vaut rien. Ça permet juste d'habiller une page de site gratos, faire gonfler les statistiques et faire fantasmer les crétins qui se pignolent en pleurant en voyant leur oeuvre sur leur écran chinois acheté en promo à Auchan. A supposer qu'un document (qui vaut le coup) arrive par ce canal, il sera racheté immédiatement à vil prix (en cédant tous les droits) et ne passera jamais sur le site, sauf pour faire de la pub (1 ou 2 ans après). Il sera négocié directement par le mandataire qui se foutra le pognon dans la fouille.
Voilà. Ah ! Ça fait du bien !

Frozen Piglet

J'ai été clair là ou pas ??

5 commentaires:

Benrouf a dit…

Un peu ce que le radio crochet est à l'interprétation musicale en sorte.

NLR a dit…

Il est bon de se faire du bien, Frozen, t'as raison.
Pour la (L)une de Pigeon Magazine, c'est sûr qu'il y aura toujours quelqu'un pour mordre à l'hameçon champagnisé (avec blonde sous le bureau en suce). Trop d'la balle les gars, chui photographe !

Mais pour l'info, le problème, c'est que les gens commencent à s'en foutre de la qualité photo. Ils ont de la merde dans les yeux. Ils veulent juste VOIR. C'est tout. Alors Jean-Paul qui shoote le scoop avec son Olympus à 195 Euros, c'est tout bon ! Il était là, lui...

jse a dit…

t'as été très clair mon gars, bravo!

Hugo* a dit…

Le Métro Reporter signe la fin du Boulot Reporter, et annonce l'advenue du Dodo Reporter.

Le dodo est cette grosse dinde préhistorique apparentée au pigeon, originaire de l'ile Maurice, que l'on croyait éteinte, décimée par l'homme. Son nom originel, walgvogel, signifie littéralement «oiseau répugnant». L'étymologie n'est pas claire: on hésite entre le néerlandais dodars ou dodoors, qui signifie « paresseux », dodaars (« fesses nouées »),ou le portugais doudo (actuellement doido), qui signifie fou, stupide. L'image traditionnelle du dodo est celle d'un animal gros, maladroit, d'où le synonyme Didus ineptus. Le dodo était incapable de voler. A l'avenir, vous reconnaitrez peut être le Dodo Reporter à son plumage grisâtre, son bec crochu, ses très petites ailes, de robustes pattes jaunes et une touffe de plumes sur son derrière. J'attends impatiemment les premières photos (sur Metro, bien sûr !).

Hugues a dit…

http://huguesphotography.wordpress.com/about/

Je ne met pas une URL pour faire ma promo... quoique... ouais bon si un peu ok...

Plus sérieusement, jetez un oeil au commentaire de Benjamin Girette/Metro Reporter...

Bien cordialement !

Hugues, un fidèle lecteur

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...