jeudi 19 novembre 2020

Floutage de Gueule

Décidément ce gouvernement n'en loupe pas une, et son arrogance est au moins aussi grosse que la taille de son melon. Faudrait peut-être qu'ils pensent à confier leur communication à des professionnels (comme-moi). Hier, le ministre de l'Intérieur a évoqué la nécessité pour les journalistes de se «rapprocher de la préfecture de police pour couvrir une manifestation». Selon ce mec, les journalistes devraient donc être aux ordres de la Police, lorsqu'il s'agit d'exercer ou non leur métier dans le cadre d'une manifestation autorisée ou pas. 

Il faut dire que son "schéma national de maintien de l'ordre" prévoit l'instauration "d'un canal d'échange dédié" entre la police et les journalistes. Attention, pas n'importe lesquels: Ceux "titulaires de la carte de presse accrédités auprès des autorités". Ça va pas faire grand monde, puisque ceux qui n'ont pas la carte de presse ne l'ont pas et ceux qui l'ont et qui voudront se faire accréditer travaillent pour le journal de la police ou Valeurs Actuelles, non ? Sinon pour les fameux "médias libres et indépendants", c'est mort (bonne garde à vue les mecs !).

Tout cela pour dire que dorénavant, on peut se retrouver au gniouf pour avoir photographié ou filmé des policiers dans l'exercice de leur fonction. Surtout s'ils sont identifiables et que l'on devient ainsi les complices objectifs de racailles de banlieue ou d'islamistes radicaux rétrécis du bulbe. On peut tout aussi bien être arrêté pour être resté sur place alors que l'ordre de se disperser est prononcé. 

Bon c'est sûr que c'est plus facile de s'attaquer aux porteurs de mauvaises nouvelles que de faire régner l'ordre dans les territoires perdus de la République. Moi qui croyais que les médias et les journalistes étaient tous vendus au pouvoir politique. J'ai du rater un épisode. 

En résumé, on ne peut pas se mettre du côté des manifestants au risque de se faire casser la gueule: ("Le photographe Ulrich Lebeuf, qui couvrait le rassemblement des catholiques dimanche après-midi à Toulouse pour Libération, a été violemment agressé par un manifestant, qui a endommagé son matériel, arraché son masque et lui a porté un coup de poing au visage. Une plainte va être déposée" - Libération - 15 novembre 2020) et on ne peut pas non plus se mettre du côté de la maison "Royco" sous peine de finir en cellule et accessoirement de se faire casser la gueule pareil. Le monde est compliqué.

Tu veux toujours être photographe pauvre con ? Eh ben t'as qu'à faire les mariages, si tu veux pas te retrouver en garde à vue.


Frozen Piglet


Tribune. Responsables de rédaction, nous nous inquiétons de la volonté du ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, de porter atteinte à la liberté de la presse dans le cadre des manifestations.

La volonté exprimée d’assurer la protection des journalistes revient à encadrer et contrôler leur travail. Ce dispositif s’inscrit dans un contexte particulièrement inquiétant avec la proposition de loi sur la « sécurité globale » qui prévoit la restriction de la diffusion des images de policiers et de gendarmes.

Les journalistes n’ont pas à se rapprocher de la préfecture de police pour couvrir une manifestation. Il n’y a pas d’accréditation à avoir pour exercer librement notre métier sur la voie publique.

Nous refuserons, pour cette raison, d’accréditer nos journalistes pour couvrir les manifestations.

Nous réaffirmons notre attachement à la loi de 1881 sur la liberté de la presse et serons vigilants pour qu’elle soit préservée.

20 Minutes, AFP, BFM-TV, Le Canard enchaînéChallengesCharlie Hebdo, CNews, Courrier International, Europe 1, les rédactions de France Télévisions, le HuffPostLa CroixLa Croix hebdoLa Vie, LCI, Le JDD, Les Jours, Le PèlerinLes EchosL’ExpressLe FigaroLe Figaro-MagazineLe PointLe MondeLe Parisien/Aujourd’hui en FranceLibérationL’Obs, M6, MarianneMediapartParis Match, Politis, Slate, Télérama, RFI, les rédactions des antennes de Radio France, RMC, RTL, TF1, L’Alsace, Le Bien public, Le Dauphiné libéré, Les Dernières nouvelles d’Alsace, L’Est républicain, Le Journal de Saône-et-Loire, Le Progrès, Le Républicain Lorrain, Vosges Matin, la Nouvelle République du Centre Ouest, Centre-Presse, La Montagne, La République du Centre, L’Eveil de la Haute-Loire, L’Echo républicain, L’Yonne républicaine, Le Berry républicain, Le Populaire du Centre, Le Journal du Centre, Le Pays Roannais, La Ruche, Le Régional de Cosne, La Gazette de Thiers, La Voix du Sancerrois, Le Courrier du Loiret, L’Eclaireur du Gâtinais, Le Journal de Gien, L’Eveil hebdo, le Journal de la Haute- Marne, la Provence, la Marseillaise, Sud Ouest, La République des Pyrénées, L’Eclair, Charente Libre, Dordogne Libre


La commission de la carte d'identité des journalistes professionnels, composée de journalistes et d'éditeurs de presse en activité dans tous les secteurs, tient à rappeler, dans le contexte actuel, une évidence.

La carte de presse, délivrée sur des critères légaux, se suffit à elle-même pour démontrer sa qualité de journaliste professionnel sans autre formalité de quelque sorte, accréditation notamment (c'est vrai aussi en ces périodes de confinement).

La CCIJP ajoute que si cette carte d'identité, document officiel, peut être montrée par exemple à tout membre des forces de l'ordre, elle ne doit en aucun cas être remise et laissée à des personnes étrangères à celle ou celui qui la détient.

Attribut du statut de journaliste, elle démontre la qualité du journaliste professionnel ; outil de travail, elle facilite son activité sur le terrain et le protège ; elle est par ailleurs un outil social qui permet au journaliste de faire valoir ses droits (dans les entreprises de presse, au chômage, etc...) tout en respectant des devoirs (chartes de déontologie) ; elle est enfin un symbole de la démocratie.

La commission de la carte d'identité des journalistes professionnels.

Paris le 23 novembre 2020

 

1 commentaire:

Juju a dit…

Mais pourquoi s'embêter à couvrir les manifestations alors que les drones de la police font ça très bien ? Laissez faire les professionnels enfin !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...