vendredi 22 octobre 2021

Parisien tête de chien


Dans ma famille, nous sommes parisiens pur jus depuis au moins trois générations. J'habite dans un quartier (Pigalle) qui s'est embourgeoisé et pas dans le bon sens. Mais moi, mon grand-père y est né (L'autre est né à Belleville). Alors ta gueule et si t'es fier d'être parisien, tape dans tes mains !

Les intermittents du spectacle, les journalistes, les professions de la pub et du graphisme, les "artistes" en tous genres pullulent sur la colline de Montmartre. Quand je suis arrivé ici, il y avait encore dans mon immeuble 1880, des peintres de la place du Tertre ou des familles du cirque installées ici depuis Médrano. Maintenant, les clowns je les croise dans le hall d'entrée en partant bosser à 6H00 pour aller prendre le train. " Bonsoir ! " qu'ils me font avant d'aller se coucher ... Ils rentrent d'after ou quoi ? Du spectacle, je ne sais pas, mais intermittents sûrement " disait ma crémière qui est partie à la retraite, la pauvre.

En plus, avec Madame et Mademoiselle Piglet, nous résidons à la frontière du 9° arrondissement, là où les mecs te toisent dés que tu leur dis que tu habites de l'autre côté de la rue dans le 18°. Personnellement, je les emmerde tous parce que le seul qui est légitime dans ce quartier, c'est moi. Et eux c'est juste des mecs qui font monter les prix du m2, qui bouffent des hamburgers et des pizzas en kit et qui achètent des abricots en plein hiver. Il parait que Paris perd 10 000 habitants par an, mais je ne suis pas sûr que ce soit les bons qui se cassent.

Quand ça me prend, j'attrape mon appareil et je sors pour faire des photos du quartier et des environs. Des trucs que je fous en agence et qui sont vendus aux guides touristiques comme le Lonely Planet ou des bouquins du même acabit. C'es pas facile de renouveler le genre sur des endroits qui ont été arpentés par des générations de photographes et de touristes, mais comme je suis un génie de l'image fixe ... Des fois j'arrive même à vendre des photos que j'ai  shootées par la fenêtre de mon salon qui donne sur le boulevard. Après, compter faire une vente à 3 ou 4 chiffres, t'as qu'à croire ... Aujourd'hui, c'est devenu l'exception. Et quand cela arrive, par la grâce de la loi des intermédiaires, on se fait tondre par les professionnels de l'arnaqu ... Euh photo de la photo ! 

Alors toi aussi tu veux vivre dans 11 m2 (Loi Carrez) au 6ème sans ascenseur avec chiottes sur le palier, mais vue sur le Sacré Coeur ? Eh ben, fais de la photo ton métier et tu auras peut-être cette chance, si tu arrives à payer 750 euros de loyer et que tu te fais pas cambrioler. Tu veux toujours être photographe pauvre con ? 

Frozen Piglet


2 commentaires:

Karim Brusseleers a dit…

Je ne suis pas un Parisien (un Bruxellois c'est pire) et malgré tout nostalgique du Paris des vrais parisiens. Je connais à peu près Paris (j'habite en Bourgogne maintenant je ne suis pas fou) parce que je viens y faire depuis 10 ans des films pour les grandes entreprises qui mobilisent à peu près le même talent que celui dont tu ne revendiques même pas pour tes photos.

J'ai toujours aimé ton quartier et même la Place de Clichy où j'ai logé les premiers temps (rue Biot en face du Cyrano).

Tu as connu un peu plus loin dans la rue l'Entracte quand il était tenu par Jacques?

Anonyme a dit…

Salut Karim,

Oui, je connais à côté de l'Européen. J'ai habité rue Nollet juste à côté pendant quelques années il y a bien longtemps.
Je me souviens de l'explosion de gaz rue Biot qui m'avait réveillé en pleine nuit.
A cette époque, je lisais "Jours Tranquilles à Clichy" de Henri Miller. Toute une époque.
Hier soir, j'étais au Wepler qui était il y a quelques années encore la dernière grande brasserie indépendante de Paris.
Mais c'est fini. Il faut bien s'y faire ...

Frozen Piglet

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...