vendredi 13 décembre 2013

L'herbe du diable et la petite fumée

Peu de gens le savent finalement, le premier quotidien français par sa diffusion est "20Minutes", ce fleuron de la presse gratuite. Ce "journal" est financé à 100% par la publicité, sauf pour ses pertes qui sont elles financées par l'opération du Saint-Esprit. C'est vous dire, dans quelle misère est la presse en France. Ce matin, on apprend que le premier quotidien d'infos générales de France a décidé de virer en bloc tout son service photo. Comme on les comprend ces braves gens ... Heu c'est un peu la Mode en ce moment et quand on a pas d'idées, on suit la tendance qui ne se trompe jamais ! 13 postes sont donc supprimés, dont 7 de photo-journalistes, basés à Paris et en province. Ce n'est pas vraiment une surprise puisque le PDG de 20Minutes avait déclaré à son arrivée en septembre 2012 ne pas comprendre pourquoi ce journal disposait d'un service photo (et un PDG ? Ça sert à quoi ducon ?). C'est dans un souci d'économie et dans le cadre d'un "plan de sauvegarde de l'emploi" que cette suppression intervient (sauvegarde, ça veut dire "la porte" en langage MEDEF). Alors bien sûr, dans un immense élan de solidarité confraternelle, ce sont les rédacteurs qui désormais se chargeront sans trop se faire prier d'illustrer les articles. Les photos de l'AFP et des autres agences de presse venant en complément dans le cadre d'abonnements au forfait, genre 13 à la douzaine.
Ce ne sera sans doute pas suffisant puisque la direction de 20Minutes souhaite s'appuyer en outre sur l'application smartphone gratuite "Scoopshot" qui permet d'utiliser des photos de particuliers. Scoopshot dont voici la présentation sur iTunes:
"Grâce à Scoopshot, tu gagnes de l’argent tout en accédant à la célébrité avec les photos de ton smartphone. Vends tes photos et fais-les publier. les meilleurs Scoopshooteurs ont déjà gagné des milliers de dollars en décrochant la une des journaux ! ".
C'est pas Dieu possible !! Et les vilains photographes professionnels, ces petites crevures avec leurs gros zooms voudraient nous empêcher de profiter de cette aubaine Wharolienne ?!! Mais dans quel monde on vit, je vous le demande ? En plus ça tombe vraiment bien, parce que 20Minutes, le premier quotidien de France est partenaire exclusif de Scoopshot en France et que nous aussi, on en veut des dollars, des scoops et de la célébrité ! 
Voici un extrait de ce qu'on peut lire sur le site de 20Minutes:
"Vous avez l'opportunité de gagner un peu d'argent et beaucoup de visibilité pour vos photos prises sur votre portable. Le principe est simple: 20Minutes vous envoie une mission photo sur votre smartphone, vous photographiez une scène qui correspond à votre mission. Si elle nous plaît, nous vous versons une prime via Scoopshot et nous la diffusons dans le journal papier et sur notre site". 
Exemple:
"20Minutes recherche pour son site "Se Coacher" des photos originales, prises via Scoopshot, pour illustrer un dossier sur le sevrage tabagique. Soyez inventifs !"
Bon là, on est dans le sublime, le pénal et le travail dissimulé organisé avec lien de subordination (*) en même temps, mais qu'importe ! Puisque c'est pour le bien commun ! Bah oui ! ils vont arrêter de fumer les chômeurs ! Mais t'es con ou quoi ??

Frozen Piglet

(*) je vais développer ce point précis un peu plus tard.

"La théorie de la concurrence des amateurs (est) très répandue dans le monde de la photographie pour expliquer les difficultés de la profession. (...) Elaborée sur le mode de la rumeur, elle ne s'est pas moins imposée comme une évidence et fait partie des idées reçues (...)". André Gunthert sur l'Atelier des icônes




14 commentaires:

jse a dit…

C'est consternant tout ça ! La connerie n'est pas en crise...

nicolas datiche a dit…

Pour reprendre un commentaire vu sur FB au sujet de cette information "un journal de merde aura des photos de merde"

Rage a dit…

Ca rejoint mon commentaire de mon précédent post pour la note "retour-vers-le-futur-anterieur"

Anonyme a dit…

Oui le terme consternant est le seul qui soit adéquat...

Et encore de la bouillie entre les oreilles...

JulienM a dit…

Un confrère photojournaliste de 20 Minutes Paris me rapporte cette merveilleuse citation du PDG:

“les photographes font parti du moyen-age”

Sans parler du non respect évident pour la profession et les personnes qu'il insulte copieusement… Il n'y a pas que le fait qu'un journal ait un service photo qu'il n'a pas compris!

Professeur B a dit…

Concernant André Gunthert que vous citez, il vous faut savoir qu'en fin de carrière, il est toujours maître de conférences, donc au plus bas de l'échelle dans son domaine d'activité. C'est dire le rayonnement qu'ont ses publications...

Frozen Piglet a dit…

Le moyen-âge c'est plutôt de faire confiance à un type pour envisager l'avenir juste parce que il a fait HEC il y a 30 ans.

Frozen Piglet a dit…

Concernant les photographes dont je parle, le plus souvent, en fin de carrière, ils sont souvent toujours au plus bas de l'échelle de leur domaine d'activité, quand ils ne pointent pas à Pôle Emploi pour toucher le minimum social.

Frozen Piglet a dit…

Il y a 2 ans , j'avais écrit un post sur les photographes virés (déjà) de 20 minutes. Il était 6 à ce moment là et ils avaient laissé des commentaires sur mon blog.
Mais aujourd'hui plus personne ne se manifeste. Je crois que les photographes, les vrais, sont fatigués de devoir toujours se justifier. Quand aux autres, ils s'en foutent, sûrement parce que ils ont leur propres problèmes.

JSE a dit…

J'ai quitté 20 Minutes il y a un peu plus de trois ans, nous étions nombreux à négocier notre départ et je ne regrette rien.

A son lancement ce journal était plutôt de qualité, avec une belle place pour la prod photo interne, des moyens etc... au fur et à mesure des pertes financières c'était de pire en pire jusqu'à aujourd'hui où le service est tout simplement liquidé.

Alors journal de merde ou pas on ne peut que regretter cette situation où la photographie n'est plus considérée comme une donnée essentielle de l'information.

Bon courage à tous.
Jean-Sébastien

aventurereflex a dit…

très bon coup de gueule parfaitement justifie a mon avis...
le pire dans tout ça reste l'utilisation de cette appli scoop machin qui fait miroiter les milliers de dollars... sans dec certains y croient ?
ceci dit c'est pas très étonnant que ce soit ce journal qui fassent ça les premiers, se contentant de recopier plus ou moins les dépêches des agences de presse (c'est peut-être plus comme ça remarque), je ne pensais d'ailleurs pas qu'ils avaient leurs propres photojournaliste...

sylvain joseph a dit…

Quand je lis à la fin de ce post les quelques lignes de A.G, je me dis qu il serait vraiment temps qu il revoit sa copie" l expert" ,ainsi que ttes les institutions qu il lui accordent du crédit.Mais certainement, a t il une grande théorie qu il pourrait enseigner aux mecs de 20mn qui restent sur le carreau?

Anonyme a dit…

Amusant, votre calcul : quelqu'un qui a soutenu sa thèse il y a 14 ans et qui devra partir à la retraite dans 13 ans est donc "en fin de carrière". De plus, vous ne connaissez apparemment pas la distinction entre le titre de maître de conférences et celui de maître de conférences de l'EHESS, qui n'ouvre pas au titre de PU sur travaux.

Il vous faut savoir plein de choses encore, Professeur B.

Frozen Piglet a dit…

On s'en fout, on a pas le BEPC

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...