mardi 15 octobre 2019

Des clics et des claques



Pendant de longues années, j'ai mené un vie professionnelle effrénée, rythmée par des collaborations régulières avec magazines pétés de tunes et l'insouciance de la jeunesse. Hein ?? Non je déconne.
En vrai, j'ai toujours ramé comme un galérien pour arriver à gagner un tant soit peu ma life et payer les factures. Toi aussi ? Ben fallait choisir un autre métier pauvre tache. Parce que en plus, le jour ou tu seras à la fin de ton activité, tu commenceras à mesurer les dégâts occasionnés par une vie de précaire. Ce sera pas la peine de venir te lamenter parce que tu es resté en pré-compte AGESSA toute ta vie ou que t'as travaillé au black sans cotiser à rien, où les deux à la fois (Quoi ? Tu t'en souviens plus ? T'es con ou quoi ?!). Evidemment, l'avantage avec la photographie (je crois que c'est le seul), c'est que tu peux la pratiquer professionnellement jusqu'à un âge avancé (*) parce que tout le monde s'en fout (enfin presque). De toute façon, produire des images, c'est pas le problème, tout le monde le fait. Le truc qui importe le plus, c'est de les vendre. Tout le reste, c'est du vent. Non parce que des mecs qui produisent des milliards d'images pour les regarder sur leur écran et faire des expos de merde qui leur coûtent des tunes, j'en connais des centaines et ils me font bien rigoler. Moi, j'ai raté ma vie, mais je le sais. Alors que eux, nan.
Le plus simple pour vendre des photos, c'est de signer dans un agence photo de presse, de stock, d'illustration, de niche (si t'as un catalogue de 10 000 images sur les ornithorynques en période de reproduction les années bissextiles, t'as toutes tes chances) ou whatever. Les vrais agences dites de presse, il n'y en a presque plus puisque la convention collective les oblige à payer les photographes en piges (donc en salaire). Au passage, la pige c'est un mode de rémunération et "pigiste" en aucun cas un statut. Mais payer les photographes en salaire, ça fait carrément chier les employeurs. Ils préfèrent encaisser les aides à la presse et payer, re-payer et re-re-payer et re-re-re-payer des amendes à l'URSAFF (l'organisme chargé de recouvrir les cotisations sociales des salariés auprès des employeurs. Cotisations qui font partie intégrante du salaire). Il faut dire qu'ils ont peu de risques de se faire gauler, vu le nombre de contrôles. Accessoirement ils vont acheter des photos aux agences le moins cher possible: Contrat de flux, bulk discount, flat rate, forfait illimité, code promo. Tout est bon pour justifier des tarifs qui ne frôlent pas le ridicule. On est en plein dedans. Il faut avoir vu un relevé de droits d'un photographe d'agence (GETTY au hasard ...) pour comprendre dans quel marasme, nous nous trouvons aujourd'hui. Les ventes qui rapportent au photographe moins de 30 centimes d'euros, (avant de payer les charges) sont monnaie courante (si j'ose dire). Et penser qu'en multipliant les contrats avec les agences, on va faire fructifier sa production et donc le nombre de ses ventes, en étant non exclusif (comme le mantra des microstock) est une mega connerie. Les agences ont toutes des contrats d'intermédiaire croisés les unes avec les autres et c'est toujours le photographe qui paye. Moi j'ai signé des contrats avec 3 agences (une en France et 2 en Angleterre pour 15 000 images), mais je dois être distribué par au moins une vingtaine d'agences dans le monde entier, ce qui a pour effet de toujours tirer les prix vers le bas et ce n'est pas le moindre des paradoxes. Un des autres étant que je ne sais (presque) jamais où et comment sont publiées mes photos. Alors ? Tu veux toujours être photographe pauvre con ?

Frozen Piglet

(*) Un peu comme les peintres qui finissent place du Tertre en crevant la dalle et en se prenant pour Modigliani.

Le Gif vient de la Galerie du Tampographe, un génie du tampon (je suis client)

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Tu déconnes !
Photographe, c'est super pour draguer les filles :::
Ha merde, non, ça, c'était avant.
Maintenant, c'est prendre un max de risques, et en plus à mon age, tu passes pour un pervers.
(Tu remarqueras que je n'ai pas écris "vieux pervers". Je veux garder l'illusion d'une jeunesse éternelle).

P.s Au vu de mon dérisoire résultat de photo-dragueur, je signe "Anonyme"
Faut garder un peu de dignité, quoi !

Hervé a dit…

Du vrai Piglet comme j'aime. En même temps, je rigole un peu jaune.

Anonyme a dit…

I do trust all the concepts you have introduced in your post.
They are really convincing and will definitely
work. Still, the posts are very brief for newbies.
May just you please extend them a little from subsequent
time? Thanks for the post.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...